Garde de robe

Je me remets enfin à publier sur mon blog. Eh oui, la vie de tous les jours ne m’a pas permis de prendre le temps d’écrire. Et puis j’ai dû ces derniers mois menés, une réflexion sur la suite à donner à mon entreprise de Couture car mon congé parental prend fin dans un mois. Le temps passe vite, Monkito va avoir 3 ans.

Et voilà la décision est prise en concertation avec papa Monk, mon entreprise artisanale ne ré-ouvrira pas ces portes ; pour plusieurs raisons, d’abord financier et ensuite à cause de ma santé. Comment tenir des délais vis-à-vis des clients quand je ne connais pas mon état à l’avance ? Le stress est un facteur important dans l’apparition des crises.

Mon blog va donc changer un peu de contenu. Il ne sera plus basé uniquement sur ma couture mais il va concerner ma vie de maman, de femme et d’épouse.

Et cela commence maintenant. J’ai décidé de confectionner mes propres vêtements pour économiser de l’argent, pour m’habiller suivant ma morphologie, pour utiliser les kilos de tissus en stock … J’ai donc commencé par trouver un patron de pantalon et de tunique et j’ai fait un essai. Voilà les conclusions :

  • Pour le pantalon, j’ai pris le patron Solidago tiré du livre « Couture pour femmes » d’Etoffe Malicieuse. Le patron est bien taillé pour une taille 42 à part la longueur qui est pour moi beaucoup trop long mais je suis de petite taille donc cela est normal. Je n’ai pas eu de soucis dans les explications qui sont claires.

IMG_0828

IMG_0830

IMG_0831

  • Pour la tunique, j’ai utilisé le patron Classique en version longue de « mlm patrons ». J’ai fait un mixte d’une taille 40 pour le haut et une taille 42 pour le bas de la tunique pour pouvoir passer mes hanches sans problème. En ce qui concerne la réalisation de la tunique, j’ai coincé sur les pinces où je me suis arraché les cheveux pour les disposer correctement. J’aurais aimé qu’elles soient marquées directement sur le patron.

IMG_0823

IMG_0825

IMG_0824

Dans les deux cas, j’ai fait des ourlets rapportés sur le bas du pantalon, et les manches, le bas et le col de la tunique. C’est une facilité qui donne un style sympa et bien fini à l’ouvrage.